Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le crime : lectures choisies

 Enrico Ferri

Les criminels dans l’art et la littérature

☯  Michel Barroco 

Les tueurs en série

☯ Jérémie Bentham

Théorie des peines et des récompenses

☯ Karl Marx

Bénéfices secondaires du crime

 Émile Durkheim

Le crime, phénomène normal

Cesare Bonesana Beccaria

Traité des délits et des peines

Salah-eddine Abbassi

La criminologie :

objets, objectifs et moyens

 Émile Laurent.

Les habitués des prisons

de Paris : étude d'anthropologie

et de psychologie criminelles

☯ Émile Durkheim 

 

Pages

Publié par Bénard

Le chiffrement ou cryptage est u procédé de cryptographie grâce auquel on souhaite rendre la compréhension d'un document impossible à toute personne qui n'a pas la clé de (dé)chiffrement. Ce principe est généralement lié au principe d'accès conditionnel.

Bien que le chiffrement puisse rendre secret le sens d'un document, d'autres techniques cryptographiques sont nécessaires pour communiquer de façon sûre. Pour vérifier l'intégrité ou l'authenticité d'un document, on utilise respectivement un Message Authentication Code (MAC) ou une signature numérique. On peut aussi prendre en considération l'analyse de trafic dont la communication peut faire l'objet, puisque les motifs provenant de la présence de communications peuvent faire l'objet d'une reconnaissance de motifs. Pour rendre secrète la présence de communications, on utilise la stéganographie. La sécurité d'un système de chiffrement doit reposer sur le secret de la clé de chiffrement et non sur celui de l'algorithme. Le principe de Kerckhoffs suppose en effet que l'ennemi (ou la personne qui veut déchiffrer le message codé) connaisse l'algorithme utilisé.