Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le crime : lectures choisies

 Enrico Ferri

Les criminels dans l’art et la littérature

☯  Michel Barroco 

Les tueurs en série

☯ Jérémie Bentham

Théorie des peines et des récompenses

☯ Karl Marx

Bénéfices secondaires du crime

 Émile Durkheim

Le crime, phénomène normal

Cesare Bonesana Beccaria

Traité des délits et des peines

Salah-eddine Abbassi

La criminologie :

objets, objectifs et moyens

 Émile Laurent.

Les habitués des prisons

de Paris : étude d'anthropologie

et de psychologie criminelles

☯ Émile Durkheim 

 

Pages

Publié par Bénard

L’expertise en écriture est un domaine sensible du fait de son lourd passé et des erreurs judiciaires qui ont pu être commises. L’échec le plus retentissant est sans doute celui commis par Bertillon dans l’affaire Dreyfus. Après cette affaire, les juges, les avocats et l’opinion publique resteront méfiants. En 1920, Edmond Locard, directeur du laboratoire de police technique de Lyon, écrit « L’expertise des documents écrits est sans aucun doute la partie la plus difficile de la technique policière ». Mais l’expertise en écriture reste un domaine incontournable de la police technique et scientifique qui a été utilisé avec plus ou moins de succès dans de grandes affaires (cahiers d’Hitler, tueur du zodiaque, enlèvement du baron Hauptmann, affaire Grégory, affaire Seznec…)

Aujourd’hui, une grande majorité des expertises en écriture s’appuient sur des bases solides. Depuis 1993, les experts peuvent recevoir une formation complète au DU spécialisé de l’université de Paris Descartes et une tentative d’harmonisation des méthodes au niveau Européen a lieu, notamment avec le groupe de travail piloté par l’ENFSI. Malgré ces évolutions, les expertises en écriture gardent des limites importantes. Pour éviter les erreurs, les experts doivent parfois rester prudents et mesurés dans leur conclusions.