Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le crime : lectures choisies

 Enrico Ferri

Les criminels dans l’art et la littérature

☯  Michel Barroco 

Les tueurs en série

☯ Jérémie Bentham

Théorie des peines et des récompenses

☯ Karl Marx

Bénéfices secondaires du crime

 Émile Durkheim

Le crime, phénomène normal

Cesare Bonesana Beccaria

Traité des délits et des peines

Salah-eddine Abbassi

La criminologie :

objets, objectifs et moyens

 Émile Laurent.

Les habitués des prisons

de Paris : étude d'anthropologie

et de psychologie criminelles

☯ Émile Durkheim 

 

Pages

Publié par Bénard

Il y a fausse facture à partir du moment où la somme que la société S vous demande ne correspond pas à la réalité. Si la société S vous facture 150 heures alors qu'elle n'a travaillé que 100, il y a fausse facture. A fortiori si elle n'a pas travaillé du tout. «Ça c'est le plus beau: un cas d'espèce!», sourit Noël Pons, ancien Inspecteur départemental des impôts retraité et ancien conseiller au Service central de prévention de la corruption.

Mais ce qu'on appelle «fausse facture» n'est pas le terme fiscal. Il y a deux types de fausses factures en termes fiscaux: les factures fictives et les factures de complaisance. «S'il y a une facture alors qu'il n'y a pas eu de prestation, il s'agit d'une facture fictive. Si l'on peut dire: il y a eu prestation, mais elle n'a pas été faite par celui qui facture, c'est une facture de complaisance», précise l'avocat spécialiste en droit fiscal Jean-Philippe Mattei.