Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Bénard

Les murderabilia, mot-valise forgé à partir des termes latin memorabilia (« souvenirs ») et anglais murder (« meurtre »), désignent des objets liés à des meurtriers, notamment les tueurs en sérieet les tueurs de masse, marchandisés principalement sur des sites internet dédiés à ce type de commerce. Ce terme est inventé par Andy Kahan, directeur du bureau du maire pour les victimes d'actes criminels à Houston, qui se bat contre le commerce des murderabilia1.

Ce marché concerne aussi bien des objets commercialisés représentant le tueur ou la scène de crime (T-shirts, cartes à jouer, magazines, calendriers, figurines, site web, etc.) que des objets appartenant au criminel ou créés par lui (photos, vidéos, lettres, dessins, œuvres d'art, autographes2, objets personnels tels que bijoux, vêtements, voire des éléments corporels tels que des mèches de cheveux, rognures d'ongles). Les objets du premier type sont vendus sur des sites internet3, les seconds sont achetés ou vendus via des ventes privées ou des enchères (site d'enchères en ligne4, enchère judiciaire). Ce marché, initialement de niche, s'est développé dans les États-Unis à la fin des années 1990 avec le déploiement d'Internet5.